La Boucle noire de Charleroi

Ambiance industrielle sur le Circuit de la Boucle noire à Charleroi ! Un itinéraire sportif et insolite de 22 km entre anciennes usines, patrimoine, street-art et nature à la découverte des terrils et des points touristiques de Charleroi.

Et si la Boucle noire ne vous emmène pas au cœur d’une nature incroyable, elle a le mérite de nous emmener de surprise en surprise ! J’ai adoré ! Récit de balade et photos dans l’article ci-dessous.

Le parcours démarre de la gare de Charleroi. Repérez les balises rouges, surmontées d’un autocollant de la Boucle noire. Ils vous guideront tout au long de cet itinéraire exigeant de 22km. Dirigez-vous vers l’est, pour sortir de Charleroi en longeant la Sambre. Vous plongerez rapidement au cœur d’un univers de tôle et d’acier rouillé, traversé par l’eau. Le spectacle est assez impressionnant, entre les usines qui fonctionnent encore et celles qui semblent à l’arrêt depuis longtemps.

Vous saviez que Charleroi avait été élue “ville la plus laide du monde” par un journal hollandais ? Nous passons devant une énorme bouche, remplie de ferraille, c’est glauque, oppressant. Ce n’est pas du tout le genre d’itinéraire que je réalise d’habitude, mais pour comprendre Charleroi, il faut se plonger dans son passé industriel.

Des fresques colorent les murs gris et égayent le parcours, tandis que nous nous éloignons vers Marchienne-au-Pont. Toujours le long de l’eau, nous passons devant l’ancien château et sa ruelle pavée, aux airs moyenâgeux. Ici, le village est plus calme que Charleroi, la circulation est moins dense, même l’eau semble plus tranquille.

L’itinéraire continue vers Monceau-sur Sambre, de l’autre côté de la rivière, jusqu’au château Monceau. Le parc est magnifique, avec ses arbres remarquables et son étang. Nous le traversons avant de grimper à travers bois pour en sortir et rejoindre un RaVel, créé sur une ancienne ligne ferroviaire industrielle.

Quelques kilomètres plus tard, nous arrivons au terril du Martinet. Cet ancien site de charbonnage a depuis peu retrouvé une nouvelle vie. C’est aujourd’hui un lieu d’évènement et c’est le point de départ de nombreuses balades. Un site très particulier, entre biodiversité, histoire et reconversion. On s’en rend compte dès les premiers pas sur le sol couleur charbon… Où la nature semble avoir repris ses droits, sur cette colline de résidus miniers. Les plantes sauvages envahissent les friches, on trouve même des fraises des bois tout au long du sentier.

Une de mes parties préférées, avec le vert omniprésent et les jolies vues. Difficile d’imaginer le paysage d’antan, avec le vacarme des usines, les fumées, la poussière de toutes ces anciennes industries…

Le parcours continue le long d’un canal, avant de nous emmener vers les terrils. Les terrils, c’est la partie sportive de la randonnée, mais promis les vues en valent la peine. Les surprises aussi, comme ce groupe de chèvres, croisé sur le chemin.

J’ai adoré cette randonnée hors des sentiers battus, insolite, belle et laide à la fois… D’autres itinéraires à conseiller dans les environs ? N’hésitez pas à les laisser en commentaire !

La carte du parcours est disponible à la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi ou à l’Eden.

Informations pratiques

Départ et parking : Gare de Charleroi Sud

Distance : 22km

Balisage : rectangle rouge et balisage « Boucle noire »

Durée : + /- 6h

Tracé GPX

Sites utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.