Balade sur les hauteurs de Marche-les-Dames

Quand Instagram rassemble les passions… Cela donne de belles rencontres, de belles découvertes ! Après avoir rencontré Sofie et Biagio du blog So&Bia, c’est Céline qui m’a proposé de découvrir Marche-les-Dames en Province de Namur. Marcheuse passionnée, amoureuse de la photo et de sa région, Céline partage ses clichés sur son compte Instagram.

Nous nous sommes retrouvées à la gare de Marche-les-Dames, pour une jolie balade de +/- 8.5 km sous le soleil. Marie-Laure, une autre amoureuse de la randonnée, nous accompagne. Elle a emmené son chien Iago, pour le plus grand plaisir d’Ollie. C’est parti !

Nous nous dirigeons le long de la Meuse, en traversant le pont au-dessus des rails. Céline nous propose de réaliser une de ses balades préférées, un itinéraire balisé légèrement amélioré et pris à contresens. Le but ? Démarrer en douceur, avec de jolies vues sur les rochers, avant de superbes panoramas sur la Meuse et une belle descente à travers bois. C’était parfait !

Le parcours commence le long du halage, au fil de l’eau jusqu’au petit port de Beez. Les vues sur les falaises sont déjà impressionnantes. Bien connue pour ses rochers, Marche-les-Dames est un lieu fréquenté des alpinistes, c’est même le deuxième site d’escalade après Freyr en Province de Namur (pour les admirer, c’est par ici). C’est également un lieu d’entrainement pour les para-commandos. De loin, on devine quelques grimpeurs accrochés aux parois, ainsi que la Croix du Roi Albert. C’est de cet endroit qu’il serait tombé en 1934.

Nous traversons la nationale pour rejoindre les rochers. Ce passage est assez dangereux, heureusement il est assez court. Nous longeons les falaises, afin de grimper dans le bois. Il s’agit d’un bois de hêtres. Au fil de nos pas, nous tombons sous le charme des jeux de lumière, des rayons du soleil qui traversent les feuilles… Ici il fait calme, on entend que les oiseaux et les branches qui craquent sous nos pas. Nous empruntons le sentier à droite juste après le banc.

Après cette belle ascension, nous rejoignons les bords de falaises. Les points de vue sont impressionnants, j’en ai même les jambes qui tremblent. Il vaut mieux rester prudentes, car ces points de vue ne sont pas sécurisés. Le sentier longe les rochers pour nous offrir des panoramas à couper le souffle, aussi beaux les uns que les autres. La Meuse s’étend devant nous. Nous nous arrêtons pour une pause à l’ombre des pins et des hêtres, pour l’admirer plus longuement. Des péniches passent lentement sous le soleil. On respire et on contemple, on est bien.

La balade se poursuit dans la forêt. On passe devant les ponts de singe et les vias ferratas des para-commando, accrochés aux rochers, perchés au-dessus du vide.

Du haut des falaises, on voit également l’ancien château d’Arenberg, qui appartient aujourd’hui à l’armée belge. Nous descendons par le bois (cette partie est magnifique) vers l’Abbaye Notre-Dame du Vivier, un ancien monastère cistercien classé. Il faut y rentrer impérativement, les jardins sont sublimes. En été, il paraît que la terrasse est un lieu idyllique pour prendre l’apéro, avec vue sur l’Abbaye. Je me réjouis déjà de revenir…

Dans le jardin arrière se situe la petite ferme avec des animaux: vaches Highlands, chèvres, émeus, alpagas et poulets. En ce moment, l’Abbaye propose des pique-niques gourmets, à déguster dans les différents espaces extérieurs, près des animaux.

Le retour s’effectue par la route. C’était une magnifique balade !

Il ne nous reste plus qu’à planifier la prochaine. Merci Céline !

Informations pratiques

Cet itinéraire, bien qu’amélioré par Céline, ressemble à celui-ci, pris à contresens (balisage rectangle bleu).

Point de départ et parking : Gare de Marche-les-Dames

Balisage : rectangle bleu

Distance : 8,9 km

Sites utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *