Dormir dans le désert du Wadi Rum en Jordanie

Dormir dans le désert du Wadi Rum en Jordanie

Dormir dans le désert du Wadi Rum en Jordanie

Rien n’aurait pu nous préparer à cette fabuleuse expérience, le Wadi Rum. Un des plus beaux déserts du monde, que nous rêvions de découvrir, après en avoir déjà pris plein la vue pendant 2 jours à Petra. 

Le Wadi Rum offre des paysages à couper le souffle, avec son sable rouge, ses falaises gigantesques, ses dunes orangées, ses canyons, et ses arches naturelles… 

C’est aussi la terre des bédouins, qui connaissent ses moindres recoins comme leur poche. Ceux-ci nous ont accueillis chaleureusement dans leur camp, le temps d’une nuit. Une expérience que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Bonne lecture 😉

Excursion en 4×4 à la découverte du Wadi Rum 

Après 1h30 de route depuis Petra (110km), nous sommes arrivés au Visiter Center du village de Rum en fin de matinée. Nous arrivons à l’entrée du désert, où nous laissons notre voiture au parking. Situé au sud de la Jordanie, près de la frontière Saoudienne,  ce désert si particulier est inscrit depuis 2011 au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Ses falaises et ses dunes en font sa renommée, et lui ont valut son surnom de « Vallée de la Lune ». Pas étonnant que ces paysages impressionnants sont très souvent choisis comme décors de films, notamment pour Lawrence d’Arabie (évidement !), Seul sur Mars et le dernier Star Wars

Dormir dans le désert du Wadi Rum en Jordanie
Dune Al Hasany

Pour cette aventure, nous avions réservé le tour et la nuit avec Wadi Rum Nature Tours, un camp de bédouin qui propose des activités diverses, de la balade en dromadaire, à la randonnée à cheval, jusqu’aux excursions classiques en 4×4.

Nous faisons la rencontre de l’hôte de notre camp bédouin, Radi, qui nous présente notre chauffeur pour la journée, Selim. 

Selim a notre âge et est très sympa. Il nous embarque à l’arrière de son pick-up Toyata-Mitsubishi, c’est génial car nous avons le véhicule juste pour nous ! C’est parti, nous quittons le village de Rum.

Premiers pas dans le désert

Dune Al Hasany

Le spectacle est déjà sublime… Premier arrêt, l’impressionnante dune de sable rouge, Al Hasany. Selim nous propose de remonter la pente de la dune jusqu’à la crête pour admirer la vue. Premier pas dans le sable, ce n’est pas forcément évident…

Khazali Canyon

Deuxième étape, Selim nous propose un véritable bond dans le passé en remontant ce canyon long de 150m. Nous nous engouffrons dans une étroite faille, le Siq de Khazali. De part et d’autre des parois, se trouvent des inscriptions anciennes nabatéennes et islamiques : chameaux, chevaux, pieds, esprits…, De plus de 3000 ans. 

Little Rock Bridge

Première arche pour nous ! L’ascension est assez facile, et offre un panorama magnifique, sur une vaste étendue du désert.

Little Rock Bridge
Little Rock Bridge

Lauwrence House

Il ne reste plus grand chose de cet édifice, souvenir de l’historique Lawrence d’Arabie, érigé sur les ruines d’une citerne d’eau nabatéenne. Il faut grimper un peu pour découvrir une vue à couper le souffle, sur l’immensité du désert. 

Vue au dessus de Lauwrence House

Lunch & sieste dans le désert

Le soleil devient écrasant et nous nous abritons à l’ombre pour déjeuner et faire la sieste. Selim nous demande d’aller chercher du bois pour le feu (tâche pour laquelle nous n’avons pas du tout été doué, vu qu’il est parti en chercher lui-même), et nous prépare le thé, du moutabal, et une poêlée de légumes. C’est simple oui, mais juste délicieux ! Nous passons ensemble un super moment, et nous discutons de nos vies et de nos cultures.

Mushroom Rock

Nous repartons en direction du Mushroom Rock, une formation rocheuse qui prend son nom par sa forme si caractéristique…. Et si photogénique ! Là, Selim rejoint d’autres bédouins sous une tente pour chanter… C’est juste génial !

Canyon de Barrah

6ème étape de cette journée, ce long couloir de 5km qui fend les montagnes. Selim nous propose de le remonter à pied. L’atmosphère de ce canyon est unique et calme, nous sommes coupés du monde.

Jabal Umm Fruth

C’est l’une des arches les plus célèbres du désert du Wadi Rum. Très facile d’accès, sans équipement et sans guide, elle est perchée tout de même à plus de 15m du sol (attention vertige) !

Dommage, l’arche est très fréquentée, il faut faire la file pour y accéder.

Sunset sur la vallée

Au moment où le soleil commence à tomber, les couleurs du désert deviennent magiques. Selim nous amène au milieu d’une vaste étendue, et nous en profitons pour monter en haut d’une des montagnes qui nous entourent. À ce moment là, nous sommes submergés d’émotions et émus par le spectacle de ce coucher de soleil, le plus beau de notre vie.

Quel que soit l’endroit où notre regard se pose, le paysage est extraordinaire et apaisant. 

Passer la nuit sous les étoiles dans un camps bédouin

Une fois le soleil tombé, nous prenons la route vers le campement, où nous sommes accueillis chaleureusement par nos hôtes. 

Ils nous offrent du thé, des petits gâteaux sucrés et nous discutons un bon moment autour du feu. Ils se mettent ensuite à chanter, c’est magique. Dingue, nous sommes peu dans le camp, mais nous rencontrons un couple de Bruxellois en voyage de noces ! Nous passons une soirée agréable et conviviale ensemble, tout en contemplant les étoiles. 

Arrivée sur notre camp
Accueil des bédouins

Le repas est délicieux, avec des légumes et du poulet cuits à l’étouffée, enterrés dans le sable. Nous observons une dernière fois le ciel la voûte céleste constellée d’étoiles avant d’aller nous coucher. Le ciel est d’une rare pureté et semble infini. Radi, le chef du camp, nous rejoint et nous explique que les bédouins utilisent les étoiles comme points de repère dans le désert…. Et nous nous perdons un long moment dans l’immensité de l’univers.

En pleine nuit, nous sommes réveillés par un renard qui aboie. Le seul bruit que nous aillons pu entendre ! Le silence du désert est vraiment saisissant. 

L’atmosphère de l’aube est magique. Les paysages se parent de magnifiques couleur au lever du soleil, tantôt orangées, tantôt roses et dorées.

Après un petit-déjeuner encore haut en saveurs (avec du Zaatar et du humous, on ne s’en lasse plus!), il est déjà temps de reprendre la route vers le village de Rum…

C’est le cœur gros que nous retournons vers la civilisation.

Tout quitter et devenir nomade du désert ? Une expérience aussi incroyable nous pousse à tout remettre en question et à y réfléchir sérieusement. Sur la route, nous nous remémorons déjà les paysages, les moments de partage, les chants… Nous n’oublierons jamais cette expérience et la gentillesse des bédouins.

Quelle agence choisir pour découvrir le Wadi Rum ?

Après de longues recherches, où nous nous sommes rendus compte que les prestataires ne manquaient pas dans le désert du Wadi Rum, nous avons enfin trouvé une agence locale en accord avec nos valeurs : Wadi Rum Nature Tours. 

En effet, les tentes « bulles » transparentes et très contemporaines (pour observer les étoiles en pleine nuit), sûrement très modernes et confortables nous ont semblé en inadéquation avec le désert.

Nous voulions une expérience authentique et simple, pour comprendre le mode de vie bédouin, et nous contenter de peu. Notre choix s’est porté sur cette petite structure, idéale pour les couples ou petits groupes, loin des camps bétonnés qui se situent à l’entrée du site et de Rum.

Prix : 60 JOD par personne (tout est inclus : tous les repas, le thé, l’eau à volonté, les activités en 4×4 et la nuit dans le camp).

Vous aussi, vous souhaitez vivre une aventure dans le désert ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.